Les Vaccins avant Tour du Monde


Notre tour du monde, Préparatifs / jeudi, octobre 26th, 2017

Une Question de Choix : Les vaccins pour voyager

La question des vaccins n'est pas la plus facile. Elle demande une grande réflexion, posée et sérieuse. Quand on part en tour du monde, on a plus ou moins le choix. La première chose est d'en parler avec son médecin traitant ou un médecin qui s'y connait bien dans les voyages lointains.

Certains vaccins sont conseillés, libre à vous de les faire ou non. Par contre, un certificat de vaccination peut vous être demandé lors de l'entrée dans certains pays (Comme la Fièvre Jaune en Bolivie) et certains parcs nationaux (Parc Tayrona en Colombie).

La question des Vaccins est compliquée et chacun en son âme et conscience, après s'être bien renseigné, pourra choisir de se faire piquer ou nous.

Sachez que si vous décidez de vous faire piquer, anticipez le premier rendez-vous. Certains vaccins ont des rappels et il serait dommage de les louper ! 

Prévoyez aussi une belle enveloppe Budget car ça pique le bras mais, ça pique le porte-monnaie aussi. 

Dans l'article, je ne précise pas les Vaccins « français » qui doivent être à jour (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, ROR…) avant d'envisager ceux à réaliser pour l'étranger. Nous, on était pas du tout à jour d'ailleurs. Bouuuuuh

Une aventure ces vaccins

 Après une longue réflexion avec différents médecins, Notre choix est fait: nous nous feront piquer, et plus d'une fois !

Notre périple a commencé lors d'un rendez vous chez notre médecin traitant. Carnet de santé en poche, nous voilà près ! Bon j'avais déjà regardé pas mal de chose sur internet. Je savais à peu près les vaccins qui étaient préconisés. Nous avons donc fait le point sur ceux à réaliser.

Pour nous ça sera:

Hépatite A et B, Fièvre Typhoïde, Encéphalite Japonaise, Fièvre Jaune et Rage

Blog de voyage les deux petits baroudeurs

«  On va déjà vérifier où vous en êtes dans vos Vaccins Obligatoires ! » 

Petit Check qui pique: DTCP (Vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite).Ben aucun des deux petits baroudeurs n'étaient à jour !

« Alors vous allez chercher les Vaccins en pharmacie et on commence tout de suite... »

Ce fut le début d'une longue série. Nous avons seulement fait le DTCP chez notre médecin traitant. Nous avons ensuite pris rendez-vous au centre de Vaccination International de Lyon à l'hôpital de La Croix Rousse. Et là une deuxième aventure commençait !

Une toute autre aventure : les vaccins internationaux

Nous avions rendez-vous un Jeudi à 15h au centre de vaccination de L'hôpital de Croix rousse à Lyon. Concernant les vaccins internationaux, vous ne pouvez pas vous faire vacciner chez votre médecin traitant.

Ils peuvent se faire à l'institut Pasteur, dans les hôpitaux publics ou dans les centres de vaccination. Les prix peuvent être très différents d'un établissement à l'autre . Souvent, il faut prendre rendez-vous.

Blog voyage les deux petits baroudeurs

Le centre de Vaccination, c'est assez particulier. Déjà, c'est dans un hôpital donc forcément l'ambiance est angoissante et l'odeur tout autant. Mais, l’accueil a été souriant et sympathique! Et puis, tout est bien organisé. On nous appelle rapidement pour rencontrer le médecin qui se charge de notre cas.

Nous rencontrons alors le médecin spécialiste des maladies tropicales et des Vaccinations. Un Médecin peu farfelu mais qui nous explique qu'on ne peut pas mélanger certains vaccins. Il nous donne alors notre planning de Vaccination.

 C'est Partis !

 Le premier rendez-vous : 4 Vaccins pour Christophe et 3 pour Marion (et oui Christophe n'était pas à jour de l'hépatite B). On rencontre deux infirmières très souriantes et agréables qui s'intéressent à notre projet. Elles nous expliquent les possibles effets secondaires des injections. Et puis, c'est l'heure des petites piqûres.  

On est trop fiers de nos pansements 🙂

On a pas trop eu de fièvre dans les jours qui suivent. c'était juste un peu dur le lendemain pour lever les bras!

Notre deuxième rendez-vous est prévu un mois après. Il nous restera 3 vaccins chacun et les quelques rappels. J'espère qu'on y retrouvera nos infirmières !

Au fur et à mesure qu'on nous pique, les certificats de Vaccinations sont regroupés dans un petit Carnet Jaune, le carnet de vaccination international! Petit carnet qu'on emmènera de partout, au cas où !

Aïe ça piiiique !

Et puis, il arrive un moment où il faut... Payer pour se faire piquer. 

Dure réalité. Prévoyez une enveloppe conséquente pour les Vaccins si vous avez décidé de vous faire la totale.

Surtout qu'une fois sortis du centre de Vaccination, on avait simplement quelques maladies injectées dans notre sang et 4 petits pansements !

Blog voyage les deux petits baroudeurs
blog voyage les deux petits baroudeurs

Et le paludisme dans tout ça?

➳ C'est quoi ce truc??

Le paludisme est une infection parasitaire affectant l’homme, les oiseaux et les singes. Elle est causée par des protozoaires (comme le Plasmodium). L’infection est transmise par les piqûres de moustiques.

Il existe quatre formes différentes de paludisme, chacune étant causée par une espèce différente.  Seule une des 4 peut être mortelle. Mais, si elles ne tuent pas les autres peuvent rendre très malade.

➳ La Prévention contre la paludisme

La gravité du paludisme justifie des mesures de prévention. Avant tout départ dans un pays contaminé, vous devez vous renseigner sur le risque paludéen et employer un traitement adapté. La plupart du temps, le traitement doit démarrer avant le départ. Aucun moyen préventif n'assure à lui seul une protection totale. Il est impératif d'associer traitement chimioprophylaxique et protection contre les piqûres de moustiques.

➳ Oust les Moustiques !

Il est tout d'abord impératif de limiter les possibilités de se faire piquer par les moustiques :

Porter, dès la tombée de la nuit, des vêtements qui protègent tout le corps, y compris les bras et les jambes. Enduire les vêtements d'insecticides. Utiliser des répulsifs pour la peau et les vêtements (que vous trouverez en pharmacie) entre le coucher du soleil et l’aube. Utiliser une moustiquaire imprégnée de répulsif.

➳ Quelques petits cachets

D'autre part, le traitement chimioprophylaxique. Il est dangereux de partir en zone de transmission intense de paludisme sans prise régulière d’un traitement préventif.

Plusieurs molécules anti-paludiques peuvent être utilisées en prévention lors d’un voyage en zone endémique. Les plus connues sont la chloroquine ou la quinine. D’autres, comme la méfloquine, sont utilisées dans les régions où vivent des parasites résistants à la chloroquine.

Le traitement préventif doit être prescrit par un médecin. Il tient compte des zones visitées (risque, existence ou non de résistance), de la durée du voyage et aussi de la personne : l’âge, les antécédents pathologiques, une intolérance aux antipaludiques, une possible interaction médicamenteuse, une grossesse.

Mais, les médicaments anti-paludiques ne garantissent pas une protection absolue contre l’infection. Il faut aussi savoir qu'ils peuvent engendrer de lourds effets secondaires.

Blog de voyage les deux petits baroudeurs

A savoir : Il est possible de faire une crise de paludisme, parfois d’apparition tardive. Aussi, en cas de fièvre même légère, de nausées, de maux de tête, de courbatures ou de fatigue au cours du séjour ou dans les mois qui suivent le retour, un médecin doit être consulté en urgence

Blog de voyage les deux petits baroudeurs

Bilan sur le Paludisme

Voilà vous savez tout, enfin presque tout sur le Paludisme. Après c'est un peu comme les Vaccins, c'est à vous de choisir. Votre médecin vous aiguillera sur les zones où il est fortement recommandé de prendre un traitement. Discutez-en longuement avec lui. Il vous guidera en fonction des pays que vous visitez et plus précisément des zones et régions où vous allez barouder! Enfin, faites votre choix. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *